• AMÉLIE DESCHÊNES

Festin à l'américaine


Le propriétaire Alain Tremblay, le chef Denis Gagné et le gérant Carl Croteau soulèvent le burger Godzilla pesant 3,5 kg... à partager!

Le Rideau rouge, Boîte à chansons & Burger Shop, comble tous les appétits, même les plus difficiles à rassasier, avec des plats qualifiés d’extrêmes, qu’il est préférable de partager.

Dans l’esprit festif et rassembleur d’une boîte à chansons comme le Rideau rouge, il semble tout naturel de pouvoir y partager un repas entre amis, et plus encore... une même assiette! Et on ne parle pas ici d’un assortiment de petites bouchées, mais bien d’un vrai festin à l’américaine.

Denis Gagné, chef du Rideau rouge, également un Burger Shop, a concocté trois plats extrêmes, dignes des concours du plus grand mangeur, dont le burger Godzilla, pour quatre à six personnes. L’énorme pain de 10 po concocté par un voisin, l’Artisan du pain, réunit un kilo de bœuf haché, 21 tranches de bacon, 12 tranches de fromage, des champignons, des cornichons, des oignons, des poivrons sautés, des jalapeños, de la laitue et des tomates, sans oublier les frites et la salade de chou qui l’accompagnent.

Impossible de le prendre dans ses mains et d’ouvrir la bouche assez grande pour le dévorer dans toute sa hauteur! Parfois, l’usage d’un couteau et d’une fourchette est de mise.

Le hot-dog Moby Dick de 12 po de long, pour sa part, comprend deux saucisses extralongues, couronnées de frites maison, de fromage en grains, de sauce à poutine et de salade de chou. Et tandis qu’on parle de poutine, la King-Kong est servie dans un bol de deux litres, avec six onces de bœuf haché, une saucisse hot-dog tranchée, des champignons, des oignons, du bacon et des poivrons sautés avec un pogo à la bière épicée sur le dessus.

Vous aurez deviné qu’il ne s’agit pas ici de haute gastronomie. Ce sont plutôt des plaisirs inavouables, des plats festifs, de grands classiques des casse-croûte qu’on partage entre amis.

Mais attention, au Burger Shop, on ne tombe pas toujours dans l’excès. La majorité du menu offre des portions gourmandes, mais raisonnables. La spécialité ici, ce sont les burgers dont la boulette est farcie de fromage. «Nous voulions un menu simple, convivial, que tout le monde aime. On a donc revisité le casse-croûte, en y ajoutant une inspiration américaine», dit le propriétaire, Alain Tremblay.

Bleu et mayonnaise à l’estragon, chèvre et oignons confits maison, vieux cheddar fort et mayonnaise miel et Dijon, suisse et champignons sautés, etc., sans compter les burgers traditionnels, dont le cerf rouge et pommes caramélisées, le sanglier à la moutarde de Dijon, le bison et sa compote de canneberges, ainsi que le chili burger. En tout, on compte 19 choix de burgers sur le menu, ainsi que des entrées, dont le fameux chili bowl typique, les pogos maison dans une panure à la bière, les poutines et les hot-dogs.

Pour tous ceux dont l’estomac réclame déjà un repas plus léger en lisant ces lignes, le menu du jour du Rideau rouge regroupe une salade, un poisson, un plat de pâtes et autres mets de type bistro, qui témoignent encore une fois de la créativité du chef.

Lorsque l’estomac est comblé, la soirée se prolonge au rythme de la musique d’un chansonnier qui entonne des classiques de la chanson québécoise aux incontournables du rock, en passant par les succès de l’heure. Les lundi et mardi, des instruments sont mis à la disposition de tous ceux qui souhaitent monter sur scène pour improviser.

Source: journaldequebec.com


22 vues
© Rideau Rouge 2020, Site web par Boxcom.ca
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Google+ - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • TripAdvisor - White Circle
  • Yelp - White Circle